Navigations…

à bord de Guilben et autres bateaux

jeudi
28 juin 2018

19:56

Les imprévus s’annoncent…

Dans un premier temps, nous avions pensé faire une petite sortie de réglages divers. La météo du soir nous avait un peu alerté sur un vent assez constant de 15/20 nœuds avec des rafales… Pas terrible, d’autant que le NE nous oblige à rentrer face au vent. Le matin, même météo. Nous avons consulté en fin d’après-midi le bilan de la journée : voir ci-dessous. En rouge, la moyenne (qui ne veut rien dire) et en noir, les extrêmes assez raprochés l’am.

Il est possible pour chacun de consulter le site des données météo de LaRochelle : très bien fait et très complet.

Nous devions finir l’installation du mât. Après la pose des voiles, les tensions diverses se modifient et nous devons stabiliser les réglages. Il faut que le mât soit vertical dans les deux dimensions. Damien effectue avec conscience cette tâche. Un film suivra un de ces jours.


Enfin, nous avons posé le pavillon national. Damien n’est pas rassuré mais s’en tire bien.


Dernier essai, le démarrage du moteur qui nous avait fait quelques soucis : le passage sur la deuxième batterie nous avait permis de bien démarrer. Essai non concluant, une batterie au moins ne fonctionne plus. Il est déjà midi mais je trouve un shipchandler encore ouvert (ce n’est pas le cas de tous) qui me renseigne et me conseille bien. L’origine de la batterie défectueuse est sans doute le gel de l’hiver ! Nous avions bien mesuré les dimensions, mais un ou deux mm faisaient défaut. Et toutes les dimensions sont normalisées… Je prends deux batteries un peu moins fortes (90 AH) et nous essayons de les rentrer. N’ayant pas de chausse-pied adapté, une seule solution, tailler dans la cloison posée il y a une vingtaine d’années.


Scie à bois et ciseau + râpe et papier de verre vont faire merveille…

Un petit ajustement pour le passage d’un câble et tout fonctionne après les tests.

Avec Damien nous rapportons les batteries usagées au shipchandler, entre 20 et 25 kg chacune ! Il nous confirme que le voyant vert = bien, le rouge = décharge et le blanc = foutu !
Très bon pour la musculation !


Enfin nous tentons une sortie en bus de mer à hydrogène pour rallier le vieux port puis la gare.

L’extension du port n’est pas très esthétique vue de la mer : 5 000 places en tout, il en faut de la place !


Un peu de repos en se laisssant transporter.


Un trimaran à foils est amarré sous la capitainerie.

Petit port pour gonflables légers et grand mur pour protéger le reste.

Entrée classique dans le vieux port avec la tour St Nicolas à tribord.


Nous allons à la gare pour des billets en suspens : grève du guichet, fermé ! Nous rentrons en bus, directement vers nos boissons préférées : panachés et ice-tea !

Et puis relaxe pour tous.


La vidéo de la mise à l’eau