Navigations…

à bord de Guilben et autres bateaux

vendredi
10 août 2018

17:40

Belle étape… remuante

Ce matin, avant le départ, avec Pascal nous inspectons les possibles points faibles du bateau. Tout d’abord les vitrages avant en particulier. Ils sont très faïencés et nous craignons une fissure soit pendant le transport, soit pendant la navigation. Nous verrons cet hiver si le remplacement des vitrages est possible. À défaut, nous poserons un film sur toute la surface.

Ensuite nous inspectons la drisse de grand-voile. Elle est naturellement usée au niveau de la poulie du haut et du taquet. Nous la réduisons d’une quinzaine de centimètres afin de ne pas accentuer les points faibles.

Enfin, nous trouvons une solution simple pour bloquer la pièce qui permet l’endraillement de la grand-voile – elle se décroche toute seule et bloque la voile au moment de l’envoi.

Nous partons sous la conduite de Marion. Pascal est obligé de déployer le pavillon national, car le vent est quasi nul.

Ensuite, un vent de sud nous propulse à 3-5 nœuds vers Saint-Denis d’Oléron. Nous naviguons en bordure d’un ciel orageux qui nous fera juste goûter un petit grain de quelques minutes. La gîte est parfois importante.

Tout le monde participe aux manœuvres.

La démangeaison de la pêche a sévi, mais sans résultat !

À l’arrivée, une houle assez forte nous balance pendant une quinzaine de minutes.

La trace de notre belle étape de 14 milles.