Navigations…

à bord de Guilben et autres bateaux

mardi
31 juillet 2018

19:36

Étape à Boyardville

Comme la marée ne permet pas d’entrer au port de Boyardville avant 17.00, le matin est consacré à quelques courses, en particulier un kit de réparation de la pompe à pied de l’évier. En effet, nous constatons dès le matin, une fente dans la pièce en caoutchouc de la pompe. La dernière fois, c’était à Paimpol en 2014. Le marchand me montre une pompe neuve et pour moitié prix, un kit de réparation qui comprend tout, y compris des pièces dont nous n’avons pas besoin (cette fois !). En 30 minutes l’affaire est réglée et après avoir écopé les fonds tout est rentré dans l’ordre.

Au départ de La Rochelle, à marée basse, nous avons la surprise de voir des pêcheurs à pied, au pied de la tour Richelieu.

Petit temps pour cette étape de 12 milles. Nous rencontrons un pêcheur qui chalute…

…les phares jumeaux de l’île d’Aix…

…puis, inévitablement, Fort Boyard. Mais cette fois, il est vide, puisque la passerelle qui relie les quais au fort est enlevée.

Nous avons subi les nombreuses vagues des bateaux de touristes qui se succèdent à une cadence inimaginable !

Enfin nous atteignons l’étroit chenal d’entrée de Boyardville.

Bien que nous soyons les premiers à entrer, il nous est attribué une place entre deux bateaux avec la certitude d’avoir un ou deux bateaux à couple. De plus il faut faire le grand tour du port pour les sanitaires et les douches. J’essaie de négocier une autre place à la capitainerie… La capitaine du port me propose une place en bout de ponton à couple d’un Biloup : parfait. Le temps de prévenir Annie qui vient d’accueillir son premier bateau à couple et nous voilà partis dans une manœuvre en marche arrière pour se dégager… Les choses se passent bien et nous prenons possession de notre nouvelle place : parfait.

La trace du jour