Navigations…

à bord de Guilben et autres bateaux

dimanche
11 juillet 2010

23:59

Ballade champêtre


Afficher Sassenheim – Haarlem sur une carte plus grande

La nuit à Sassenheim a été largement arrosée par des pluies diluviennes. Ce qui nous a permis de constater quelques minuscules entrées d’eau… que nous avons colmatées dès l’arrivée.

Autoroute et chemin de fer

L’étape se déroule sur de petits canaux, bordées de maisons très entretenues. Quand on traverse la campagne (le canal est le point le plus haut de la région) nous croisons de nombreux animaux sauvages : canards, foulques, oies, oies bernaches,… C’est un vrai plaisir !

Habitations sur l'eau à Haarlem

La traversée de Haarlem est sympathique : on passe vraiment au centre ville, près d’églises et de maisons anciennes. C’est un des rares endroits où l’on doit acquitter un péage : 5,75 € pour la traversée avec ses douze ponts qui se lèvent à notre arrivée. En effet, les éclusiers nous suivent et essayent de coordonner les ouvertures pour permettre un passage dans les deux sens. Le péage est prélevé par une charmante éclusière qui nous tend un sabot dans lequel nous mettons la monnaie : folklore et bonne humeur assurés !

Péage original et ... agréable !

Le port que nous avions repéré sur la carte est en cours de démolition et nous devons trouver un autre lieu d’amarrage un peu plus loin. Nous tombons par hasard sur une sorte d’association familiale de plaisanciers qui gèrent un petit port et accueillent des passagers : nous sommes les seuls ! Accueil chaleureux pour un prix très bas.

Nous sommes invités le soir à partager le spectacle de la finale de la coupe du monde de foot. Ils ont installé un vidéo projecteur. Nous sommes une vingtaine de personnes, familles avec enfants et nous, dans une ambiance très bon enfant. Café, sodas et quelques bières circulent de temps en temps. L’issue du match les désole un peu mais comme ce ne sont pas des supporters enragés, on se couche et la nuit est calme. On aperçoit quelques feux d’artifice amateurs aux alentours : il faut bien utiliser ses achats et dans quatre ans, tout sera éventé !
Des enfants nous demandent quelle équipe nous soutenons : la Hollande, bien sûr ! Comme nous sommes les seuls à ne pas avoir de costume, on nous remet quelques accessoires.

Supporters en action