Navigations…

à bord de Guilben et autres bateaux

lundi
24 août 2015

17:26

Une saison bien remplie

Nous sommes restés sur l’eau pendant 58 jours en faisant 25 étapes. La plus longue, IJmuiden-Rotterdam 56,1 milles (~104 km) en 9 h 25, la plus courte, changement de port à Rotterdam 1,84 milles (~3,4 km). Nous avons donc navigué en tout pendant 118 h 25. D’ordinaire, nous comptons 1 jour sur 3 de navigation. Cette année a donc été intense !

Nous avons passé 21 écluses qui nécessitent un amarrage et des réglages permanents. Nous avons franchi 47 ponts tournants ou levants. Pour attendre l’ouverture, soit on tourne en rond, soit on s’attache (15 fois) sur des quais prévus à cet usage temporaire.

Les amarres faites pour les ports français conviennent mal. Il faut quelque chose de long 12/15/20 m et de très souple. Nous avons du nous équiper en cours de route. Nous sommes devenus des pros (non j’exagère !) du lasso. Dans les ports, deux pieux (ducs-d’albe) sont enfoncés à 10/12 m du quai. Il faut passer les amarres arrières en entrant, puis sauter sur le quai pour passer les amarres avant. À moins qu’un gentil voisin vienne à notre secours ! Nous n’avons rencontré que quelques ports à catways.

Nous avons du nous remémorer que la vie hollandaise ne commence pas très tôt le matin mais que tout ferme à 17 h. À midi, les restaurants servent des lunches – toutefois assez copieux pour nous. Puis le soir le dinner est servi à partir de 17 h 30/18 h. Midi ou soir, le repas commence souvent par un café. Puis les hommes enchaînent sur la bière et les femmes sur un verre de vin blanc. Nous n’avons guère rencontré d’apéritifs.

Il se vend beaucoup de poissons sous des formes différentes. La plus folklorique – mais efficace – consiste à prendre un hareng par la queue (il est préparé, l’arête a été ôtée), de le placer au-dessus de sa tête et de mordre dedans en ajoutant un peu d’oignon haché. C’est très bon !

Enfin, le pain de mie de toutes sortes se vend en sachets. Il est destiné à confectionner des toasts au jambon (fumé) ou/et au fromage vendu en tranches fines. Le pain de type français, en grosses tranches épaisses, est servi comme support principalement à des omelettes. Il est souvent brun.

Dans toutes les villes, des inscriptions en français ont attiré notre attention. Snobisme moderne ou vestiges napoléoniens ?

Galerie des curiosités

Les vélos

Nous en avons croisé des milliers ! Comme partout, le vélo à assistance électrique se développe. Mais les formes originales aussi !

vP1000881

vP1000943

vP1010211

Les animaux

Peu d’animaux dans les rues, mais beaucoup de représentations plus ou moins heureuses !

aIMG_1537

aIMG_1545

aP1000224

aP1000811

Pictogrammes et représentations

aP1000427

aP1000825

aP1010362Le ticket d’entrée dans la maison cube à Rotterdam

aP1000926

Les personnes en marge…

bP1000312Une performance de (semi)nudité

bP1000471Les enfants de cette famille ont tous les cheveux teints d’une couleur différente : pour mieux les reconnaitre ?

bP1000875Un classique du repos dans les voiliers anciens

bP1010170Une nounou avec des enfants adorables !

P1000889

Les enfants sont très jeunes, autonomes. Mais la sécurité passive n’est jamais oubliée.

Divers

cP1010300Une embarcation qui sonde les fonds des canaux et tente d’égaliser les endroits « bossus » !

IMG_1427

Un MacDo qui laisse son empreinte dans la ville.

zIMG_1546Je n’ai pas pu m’empêcher d’y rentrer… 😉 avec une bonne raison : le MacBook ne pouvait plus se connecter ! L’internet nous est devenu indispensable pour la navigation (météo, traces) et pour la vie à bord (contact avec nos proches, le blog, les vidéos, les journaux que nous téléchargeons tous les jours, la radio à écouter,…).

Merci aux 550 visiteurs du blog (60 à 70/jour) qui ont vu plus de 12 000 pages… et aux commentateurs !

P1010281b